En déplacement dans l’Océan Indien, le Ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères français, Jean- Yves Le Drian, est arrivé à Antananarivo le 20 février 2020 pour une visite de deux jours, accompagné d’une délégation. Il a été accueilli par son homologue, le Docteur Liva Djacoba Tehindrazanarivelo et l’Ambassadeur de France à Madagascar, SEM Christophe Bouchard.

Jean-Yves Le Drian a été reçu au palais d’Iavoloha par le président Andry Rajoelina où ils se sont entretenus sur la coopération bilatérale. En présence d’une délégation malgache et française, deux conventions de partenariat entre la France et Madagascar ont ensuite été signées. L’une porte sur la subvention de 14,3 millions d’euros pour un appui au plan sectoriel de l’éducation (PSE). La signature a été effectuée entre le ministre chargé de l’aménagement du territoire et des travaux publics, Hajo Andrianainarivelo, et SEM l’Ambassadeur de France à Madagascar. La seconde convention porte sur l’accord-cadre de partenariat sur l’éducation d’une durée de trois ans.

Cette dernière a été signée par l’ancienne Ministre de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Technique et Professionnel, Rijasolo Andriamanana Josoa ainsi que SEM l’Ambassadeur de France.

Pour sa part, Jean-Yves Le Drian a tenu à souligner le lien d’amitié et de confiance très fort entre la France et Madagascar : « Avec cette visite, la France tient à réaffirmer sa volonté d’être un partenaire de premier plan pour l’Émergence de Madagascar ».

C’est pourquoi La France a décidé de mobiliser, pour les quatre années à venir, 240 millions d’euros pour la mise en oeuvre des projets prioritaires inscrits dans le Plan d’Emergence de Madagascar (PEM). La moitié de cette enveloppe sera offerte à titre gracieux et l’autre moitié sous forme de prêt. Cette dernière sera activée par l’Agence Française de Développement (AFD).

Jean-Yves Le Drian s’est également entretenu avec son homologue, Djacoba Tehindrazanarivelo, avec lequel il a abordé les priorités de la France pour les questions régionales et sur l’Indopacifique. Il a valorisé l’insertion régionale des collectivités françaises de l’Océan indien en inaugurant le Bureau de la Coopération décentralisée de Mayotte à l’Ambassade de France, en présence de SEM l’Ambassadeur de France, Christophe Bouchard, et du Vice-Président Départemental de Mayotte, Monsieur Mohamed Sidi.

Sa visite s’est ensuite poursuivie à la mairie de la capitale pour rencontrer le nouveau maire, Naina Andriantsitohaina. Ce dernier l’a accompagné tout au long des visites restantes. La coopération décentralisée franco-malgache a été mise en avant à travers la visite de la ville haute d’Antananarivo, dont la rénovation est soutenue par la région Île-de- France. Les deux hommes se connaissent bien puisque Naina Andriantsitohaina était l’ancien ambassadeur de Madagascar en France.

Le Ministre français de l’Europe et des Affaires Étrangères a aussi échangé avec les représentants des opérateurs de recherche (l’Institut de Recherche pour le Développement ou IRD) et le centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD), à l’occasion d’une rencontre avec les représentants de la société civile malgache impliqués dans la lutte pour la protection de l’environnement.

Jean-Yves Le Drian a aussi tenu à visiter l’Institut Pasteur de Madagascar où le Professeur André Spiegel, Directeur de l’Institut, lui a présenté les différentes missions en présence du Secrétaire Général du Ministère de la Santé malgache.  

La veille de son départ, le ministre a rencontré la  communauté française, triée sur le volet, lors d’une réception à la Résidence de France à Ivandry.

Il a déclaré à l’assistance que « La France veut bâtir un rapport nouveau à l’océan indien, et cela se passe nécessairement par le renforcement de notre coopération avec Madagascar. […] Et je compte sur vous pour nous aider à la saisir. Car tous, autant que vous êtes, […], vous êtes tous le visage de l’amitié franco-malgache, dans sa richesse et sa diversité ».

Enfin, beaucoup s’attendaient à ce qu’il aborde le dossier sur les îles éparses. Bien que le sujet ait déjà été abordé avec le président Rajoelina, il n’en reste pas moins que des négociations sont en cours.

Angélique, Encadreur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *