La pandémie du Covid-19 a surpris le monde entier, à commencer par la Chine qui reste le berceau du virus. Bien qu’aucun vaccin n’ait été officiellement reconnu par l’OMS, le corps médical fait des pieds et des mains pour gérer une situation des plus préoccupantes. Compte tenu de cette absence, ils se présentent donc comme le seul rempart contre le Coronavirus.

Un travail colossal en continu

Les médecins, en raison de leurs attributions, ne peuvent pas jouir du confinement imposé dans leur pays. En effet, le nombre de personnes t e s t é e s positives au Coronavirus ne cesse de croître. La vigilance h24 est plus que jamais requise. Un article d’Elsevier nous révèle que ce n’est pas uniquement le nombre de places dans les hôpitaux qui a été augmenté. La réorganisation a effectivement été faite sur le processus de travail. Davantage de soignants ont été requis sur place afin de traiter les cas qui sont trop nombreux. Une pénurie se fait donc sentir au niveau des matériels, et des solutions innovantes sont en cours de développement pour y remédier. L’Université de Barcelone a, par exemple, développé OxyGEN qui est un ventilateur automatique afin de réduire les dépenses des hôpitaux sur le long terme.

Des risques plus importants par rapport au reste du monde

Étant les premiers en charge des cas de Covid-19, les médecins et les infirmiers risquent leur vie à tout temps. Malgré les mesures préventives mises en place par les hôpitaux, nombreux personnels de santé sont infectés. C’est essentiellement le cas en Italie, en mars, où environ 6000 médecins italiens ont été déclarés porteurs du virus et où une vingtaine a trouvé la mort. Récemment, à Madagascar, un membre du corps médical, le Docteur Daniel Randriamamonjy, est aussi décédé. Celui-ci se serait suicidé après que le test au Covid-19 se soit révélé positif.

Yavo, Master 2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *